Critique: Rush

rush_120_rvb

RUSH retrace le passionnant et haletant combat entre deux des plus grands rivaux que l’histoire de la Formule 1 ait jamais connus, celui de James Hunt et Niki Lauda concourant pour les illustres écuries McLaren et Ferrari. Issu de la haute bourgeoisie, charismatique et beau garçon, tout oppose le play-boy anglais James Hunt à Niki Lauda, son adversaire autrichien, réservé et méthodique. RUSH suit la vie frénétique de ces deux pilotes, sur les circuits et en dehors, et retrace la rivalité depuis leurs tout débuts. Réalisé par Ron Howard avec Chris Hermsworth, Daniel Brühl, Olivia Wilde, Alexandra Maria Lara.

La rivalité entre pilotes a toujours été un sujet passionnant pour les fans de F1. C’est même l’un des principaux attrait de ce sport. Qui l’emportera entre Schumacher et Häkkinen? Senna ou Prost, qui sera champion? Ces rivalités pimentent toujours les débats chez les fans et les commentateurs sportif. Ron Howard a décidé de mettre sur grand écran le duel de ceux qu’on considère comme les plus grand rivaux de la F1: James Hunt et Niki Lauda.

Ce biopic est une pure réussite! Dès le début du film, on voit tout de suite que tout oppose ces hommes: La belle gueule, l’assurance, le style de conduite de James Hunt contraste avec la transparence, la réserve et la conduite méthodique de Niki Lauda.

Leur première rencontre en Formule 3 sera le commencement d’une rivalité qui ne finira jamais. Que ce soit dans la vie privée ou sur le bitume. Une haine de l’autre qui les poussera à se dépasser de peur que l’autre ne progresse ne serait-ce d’un iota. Cette rivalité animera toute la saison de F1 de 1976. A noter qu’à cette époque conduire une formule 1 était quasi suicidaire, les pilotes flirtaient avec les chicanes et surtout avec la mort. On verra à quel point ce sport est dangereux avec le dramatique Grand prix d’Allemagne de cette année. Et on verra surtout la haine et la jalousie qui animait ces deux hommes se transformer en respect.

Rush4

Pour moi, je dois dire que Ron Howard signe là l’un de ses meilleurs film. La réalisation est impeccable. La façon dont sont filmé les courses, les cameras embarquées, les vrombissements des moteurs … tout est fait pour que le spectateur ressente le frisson que procuraient ces courses kamikaze. Ce duel nous tient en haleine pendant tout le long du film. Le choix du casting est parfait: Chris Hermsworth nous prouve qu’il peut faire autre chose que le dieu du tonnerre et la prestation de Daniel Brühl est un sans faute.

Que vous soyez fan de Formule 1 ou pas, ne passez pas à coté de ce magnifique film, qui, avant parler de bitume et moteur, traite surtout de la relation entre 2 hommes radicalement différent mais liés par leur passion de la course. Ma note: un 9/10 merité

Publicités

2 réflexions au sujet de « Critique: Rush »

  1. Ping : Capitain America-Civil War: Daniel Brühl rejoint le casting! | Captain Blogbuster

  2. Ping : Critique: Au cœur de l’Océan | Captain Blogbuster

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s