Critique: Independence Day 2-Resurgence

independence-day-resurgence-poster-paris

La Terre est menacée par une catastrophe d’une ampleur inimaginable. Pour la protéger, toutes les nations ont collaboré autour d’un programme de défense colossal exploitant la technologie extraterrestre récupérée. Mais rien ne peut nous préparer à la force de frappe sans précédent des aliens. Seule l’ingéniosité et le courage de quelques hommes et femmes peuvent sauver l’humanité de l’extinction.

C’est un pari fou que nous fait Roland Emmerich : sortir une suite 20 plus tard du blockbuster phare de l’année 96 : Independence Day. Un blockbuster 100% pur-sang avec de l’action, destruction-porn à gogo, une légère touche d’humour et un Will Smith qui était THE star bankable pour l’époque, rien ne pouvait résister à la vague Independence Day lors de sa sortie. 2016, autre époque, autre paysage cinématographique. Les blockbusters ont toujours autant la côte mais ont revêtit un autre costume : celui des super héros. En sortant une suite aussi tardivement, Roland Emmerich arrivera-t-il à remettre au gout du jour ce blockbuster des années 90 ?

independence-day-2-resurgence-super-bowl-ad2859

Roland Emmerich et la Fox ont raison d’y croire, après tout, Colin Trevorrow et Universal ont eu un succès monstre avec Jurassic World l’année dernière. D’autant que le pitch de cette suite tient plutôt la route : la Terre est en paix et les hommes ont exploité pendant  20 ans la technologie extraterrestre pour mettre en place un système de défense planétaire. La première partie d’Independence Day Resurgence s’attarde à nous présenter tous ces nouveaux changements et là encore, il y a de quoi nous mettre en confiance : la Terre et l’humanité ont bel et bien progressé.
Et pourtant, malgré toute la bonne volonté de Roland Emmerich de nous proposer quelque chose de différent du film de 1996, Independence Day : Resurgence est une déception.

Independence-Day-London
En effet, toute la partie d’exposition nous montrant les progrès des hommes en matière de défense est balayée d’un revers de la main à l’arrivée de l’extraterrestre. L’humanité se sentait d’attaque et forte en cas de nouvelle invasion et au final , elle nous fait un « epic fail ». Le spectateur ne pourra s’empêcher de penser : « 20 ans de préparation pour ça ??? ».
Quelles sont les raisons de cet échec ? Peut-être le gigantisme du réalisateur qui a vu les choses trop grand pour cette suite. Oui, les extraterrestres débarquent plus fort (d’ailleurs la séquence de leur arrivée est très impressionnante) mais peut-être aurait-il fallu reconsidérer la taille du vaisseau, mieux équilibrer les forces en donnant un petit avantage à l’envahisseur, juste histoire de voir comment la Terre allait de nouveau relever le défi sans trop passer pour des victimes. Du coup, par moments, on a l’impression de voir le même schéma que le film précédent : domination, tentative de riposte et solution. On notera cependant que le final est différent, plutôt intéressant et plaisant à suivre. Roland Emmerich nous place quelques pions pour un Independence Day 3 mais le biais par lequel il le fait est plutôt maladroit et a de quoi nous laisser  sceptique…

id4-gallery4

Déception aussi avec la nouvelle génération.  Menée par un Liam Hermsworth audacieux et casse-cou, elle n’arrive cependant pas à la cheville du charismatique sergent Hiller incarné par Will Smith qu’on aurait bien voulu revoir dans cette suite. La palme reviendra sans doute à son fils, Dylan Hiller incarné par Jessie Usher qui, selon moi, aurait dû être l’un des symboles de cette nouvelle relève et est totalement transparent. Jeff Goldblum reprend son rôle, rien à redire sur sa prestation, par contre on remettra en question l’intérêt d’avoir remis son père (toujours incarné par Judd Hirsch) dans son cette suite. Bien que par la plupart du temps sa présence apporte une petite touche d’humour, elle est vraiment dispensable et casse par moment le rythme du film…

Retour en demi teinte pour Independence Day. Roland Emmerich nous offre un film spectaculaire et divertissant mais n’a pas la même saveur que le premier film. La déception vient surtout de la première partie qui nous fait croire que la Terre est prête pour repousser une nouvel invasion alors que ce n’est pas du tout le cas. Du coup, l’impression de voir un « Independence Day Bis » est forte à certain moment. La nouvelle génération devra aussi être plus convaincante dans le prochain film. 100% blockbuster, impressionnant mais ne surpasse pas le premier Independence Day. Ma note: 5/10.


Independence Day: Resurgence est réalisé par Roland Emmerich avec Liam Hermsworth, Jeff Goldblum, Bill Pullman, William Fichtner, Charlotte Gainsbourg, Jessie Usher, Vivica A. Fox et Maika Monroe. Sortie prévue pour le 20 juillet 2016.

Publicités

Une réflexion au sujet de « Critique: Independence Day 2-Resurgence »

  1. Ping : Top/Flop 2016 | Captain Blogbuster

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s