Critique: Ninja Turtles 2

teenage_mutant_ninja_turtles_out_of_the_shadows_ver16
Michelangelo, Donatello, Leonardo et Raphael sont de retour pour affronter des méchants toujours plus forts et impressionnants, aux côtés d’April O’Neil, Vern Fenwick et d’un nouveau venu, le justicier masqué hockeyeur Casey Jones. Après son évasion de prison, Shredder associe ses forces à celles d’un savant fou Baxter Stockman et de deux hommes de main aussi bêtes que costauds, Bebop & Rocksteady. Leur objectif : lancer un plan diabolique pour régner sur le monde entier ! Alors que les Ninja Turtles s’apprêtent à défier Shredder et son nouveau gang, ils doivent rapidement faire face à une menace tout aussi grande : le célèbre Krang !

Leonardo et ses frères nous ont fait un come back en demi-teinte l’année dernière. Principale ombre au tableau : April O’neil et Shredder. Deux personnages, essentiels à la mythologie  des Tortues Ninja  et complètement ratés, qui ont plombé (en partie) le premier film.  Avec ce nouvel opus, on ne pouvait espérer qu’une chose : que Dave Green (qui succède à Jonathan Liebesman) ai retenu les erreurs du premier film et nous offre enfin une suite  à la hauteur de nos espérances.

maxresdefault

Le seul point positif que je retiendrai de ce film, ce sont les tortues. Contrairement au premier film, la gestion des 4 frères est beaucoup plus harmonieuse.  Aucune tortue n’est plus mise  en avant par aux autres. On appréciera toujours autant leur design réussi ainsi que les divers petite touche geek ornant leur panoplie (gros coup de cœur pour la manette snes sur l’avant-bras de Donatello). Le van aussi est enfin de la partie et là aussi c’est une réussite. On aurait juste souhaité le voir un peu plus à l’écran, mais séquence dans laquelle il est utilisé est plutôt bonne. D’autres points positifs? J’en vois pas beaucoup…

234505

 Oui, les points positifs se comptent sur les doigts d’une main car Ninja Turtles 2 réitère les erreurs du film précédent. Il y a toujours ce problème avec April O’Neil, difficile de prendre au sérieux une actrice comme Megan Fox qui mise tout sur son physique. Je pense qu’à elle seule, elle fout en l’air la franchise.  Déception concernant Shredder : le vilain, à part afficher une mine sombre durant tout le film, ne sert pas vraiment à grand-chose et est sous exploité…
On pouvait néanmoins compter sur les nouveaux pour sauver ce naufrage au niveau des personnages secondaires, il en n’est rien ! On ne peut que pleurer en voyant la destruction cinématographique d’un des alliés des Tortues : Casey Jones. Rien ne va avec ce personnage ! Physiquement, ce n’ai pas ça (les cheveux longs sont l’une des caractéristiques de Casey Jones), au niveau de l’écriture non plus et surtout au niveau de l’interprétation de Stephen Amell. La star d’Arrow avait déjà du mal avec son jeu d’acteur  sur le petit écran et cela ne s’arrange pas au cinéma ! La version de Casey Jones qu’il nous livre est à mille lieues de la version comics ou animé. Le pire étant le doublage français qui rend le personnage encore plus débile qu’il ne l’est…

148361
On reste toujours dans la débilité avec Rocksteady et Bebop mais là ce n’est pas vraiment un défaut vu que c’est la caractéristique principale des 2 hommes de main de Shredder. On saluera leur look, qui comme pour Leonardo et ses frères, est très réussi. Par contre, ne vous attardez pas trop sur leurs origines. La  facilité avec laquelle on explique pourquoi l’un est devenu un rhinocéros et l’autre un phacochère risque de faire halluciner et exploser de rire certains généticiens.
Autre nouveau personnage dont on appréciera l’aspect : Krang. Malgré quelques effets spéciaux laissant à désirer par moment, le vilain ressemblant à vieux chewing gum est plutôt réussi…
128418

Niveau action, on a droit à quelques bonnes séquences mais Ninja Turtles 2 rate encore le coche sur un point : les combats. On voit les tortues virevolter à droite, à gauche, on a droit à des scènes vertigineuses mais concernant les affrontements, hormis contre Krang, c’est le néant total. On a pas de véritable affrontement où l’on verrait les tortues exploiter tout leurs connaissances des arts martiaux ou encore le maniement de leurs armes qui ont l’air de n’être là que pour faire joli..

Retour raté pour Leonardo, Raphael, Michelangelo et Donatello. Ninja Turtles 2 n’a strictement rien apprit du premier opus. Ce film ne peut pas se reposer uniquement sur le charisme des 4 frères. Un casting secondaire pas convaincant, une intrigue trop enfantine et paresseuse, l’échec est total. On est pas du tout pressé d’avoir un Ninja Turtles 3. Ma note : 4/10


Ninja Turtles 2: Out of Shadows est réalisé par Dave Green avec Megan Fox, Stephen Amell, Brian Tee, Noel Fisher, Alan Ritchson, Jeremy Howard, Laura Linney, Gary Anthony William et Will Arnett. durée: 01h52.

Publicités

Une réflexion au sujet de « Critique: Ninja Turtles 2 »

  1. Ping : Top/Flop 2016 | Captain Blogbuster

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s