Critique: Doctor Strange (sans spoilers)

doctor-strange-affiche-francaise-finale-580x828

Doctor Strange suit l’histoire du Docteur Stephen Strange, talentueux neurochirurgien qui, après un tragique accident de voiture, doit mettre son ego de côté et apprendre les secrets d’un monde caché de mysticisme et de dimensions alternatives. Basé à New York, dans le quartier de Greenwich Village, Doctor Strange doit jouer les intermédiaires entre le monde réel et ce qui se trouve au-delà, en utilisant un vaste éventail d’aptitudes métaphysiques et d’artefacts pour protéger l’Univers Cinématographique Marvel.

2014-Captain America : le Soldat de l’Hiver. Sous la pression de Steve Rogers et Sam Wilson, l’agent Sitwell, membre de l’Hydra ayant infiltré le S.H.I.E.L.D. leur apprend que l’Hydra surveille certaines personnes influentes à travers le monde et lâche un nom qui fera bondir les fans et connaisseurs de l’univers Marvel : Stephen Strange.
2 ans plus tard, après nous avoir présenté sa partie cosmique avec le génialissime Gardiens de la Galaxie, Marvel Studios s’attaque désormais à une partie très peu connue de son univers : la magie et le monde de l’occulte.  La concurrence (DC comics) s’était déjà engagée sur ce domaine avec John Constantine via le film sorti en 2003 avec Keanu Reeves et récemment avec la série qui n’avait pas du tout fonctionné. Doctor Strange, c’est beaucoup moins dark que Constantine mais ses histoires ne sont pas pour autant inintéressantes. Est-ce le cas pour le film ?

doctor-strange

Tout comme pour Les Gardiens de la Galaxie et leur univers atypique, Marvel Studios sort de nouveau de sa zone de confort avec Doctor Strange. Mais si Les Gardiens de la Galaxie avait toutes les armes pour séduire un large public, la tâche peut s’avérer un peu plus difficile pour  le sorcier suprême. Cette fois pas de raton laveur parlant, de bande son génial ou de trip galactique. Stephen Strange n’a que sa personnalité et son histoire pour nous séduire et il y arrive sans problème!
Comme à son habitude Marvel Studios nous en met plein la vue avec sa scène d’ouverture qui donne tout de suite le ton du film : on est dans l’univers des Avengers  mais on vient d’entrer dans un monde dingue ! La principale force de Doctor Strange est sans conteste ses scènes d’actions. Ce que nous offre le réalisateur Scott Derrickson est à la fois fou, bluffant et vertigineux. Visuellement, c’est totalement psychédélique. La comparaison avec certains passages d’Inception sera inévitable. Les couleurs nous rappelleront par moment celles des pages des comics des aventures de Stephen Strange.  Si je peux vous donner un conseil : pour profiter du pleinement du spectacle , je vous invite à découvrir ce film en 3D. Si en plus vous avez la possibilité de le voir en Imax, vous aurez les meilleures conditions pour savourer ce film! Les affrontements entre sorciers sont plutôt corrects et changent de ce que Marvel Studios nous a habitué mais on regrettera de ne pas entendre d’incantations durant ces duels ou encore les fameuses exclamations de Strange.

doctor-strange-baron-mordo-stephen-strange

Si on peut se réjouir des scènes d’actions, je suis un peu plus réservé concernant le scénario mais ce n’est pas vraiment une surprise. En effet, Doctor Strange est une origin story et comme toutes les origin story, le scénario suit un cheminement bien précis. Peut-être aurait-il fallu pour une fois que Marvel Studios change sa recette en nous mettant dès le début un Stephen Strange ayant déjà acquis ses connaissances et maitrise de la magie et mettre de temps en temps des flashbacks sur son accident et initiation auprès de l’Ancien.
Quoi qu’il en soit malgré le peu de surprises, on se retrouve avec un film parfaitement rythmé et ponctué de temps en temps d’une petite touche d’humour. Je vois déjà les habituels rouspéteurs s’énerver. Rassurez-vous : il y en a moins que les autres films Marvel Studios. Je dirais même qu’il y a une petite noirceur qui se dégage de ce film. Non pas que je dis que ce soit le film le plus sombre du studio mais on en est pas loin. Autre point de déception : le final. Comme toutes les scènes d’actions, le dernier acte nous fascine par son originalité mais les scènes d’actions ont tellement été démentielles qu’on trouvera le dénouement léger. De plus, l’apparence du boss final est si éloignée des comics que les connaisseurs comme les néophytes risqueront de le confondre avec un autre vilain de l’univers cinématique de Marvel.

null

Niveau casting, comme d’habitude Marvel Studios s’entoure des meilleurs : Benedict Cumberbatch, Mads Mikkelsen, Tilda Swinton, Rachel McAdams et Chiwetel Ejiofor. Bien que j’aurai aimé voir ce qu’aurait donné Joaquin Phoenix dans le rôle, Benedict Cumberbatch incarne le sorcier suprême à la perfection. Convaincant et totalement crédible dans la peau du personnage, on ne peut que souhaiter le voir interagir avec les Avengers le plus tôt possible! Tilda Swinton en Ancien, Chiwetel Ejiofor en Mordo et Benedict Wong en… Wong lui donnent la réplique et s’en sortent parfaitement dans leur rôle. Rachel McAdams est plus en retrait mais son personnage s’avère utile et ne parasite pas le récit. Le grand point faible de Marvel Studios : les méchants ! Mads Mikkelsen a la tête de l’emploi pour incarner Kaecilius et est plutôt convaincant mais quelque chose bloque avec le personnage. Peut-être ses motivations… Quoi qu’il en soit il rejoint malheureusement la galerie des vilains basiques de Marvel Studios.

Avec Doctor Strange, on a l’impression de voir un film kaleidoscope! Les faiblesses du scénario sont largement compensées par les scènes d’action hallucinante, un aspect visuel sublime et le charisme de Benedict Cumberbatch en Stephen Strange. James Gunn avait réussi à nous présenter l’univers cosmique avec les Gardiens de la Galaxie, Scott Derrickson réussi le même exploit pour la face mystique de Marvel Studios. 3D et Imax vivement conseillé pour ce film. Ma note: 8.5/10

p.s: le film comporte 2 scènes post-générique. Un article spoilers est à venir.


Doctor Strange est réalisé par Scott Derrickson avec Benedict Cumberbatch, Chewitel Ejiofor, Tilda Swinton, Rachel McAdams et Mads Mikkelsen. sortie: 26 octobre. durée: 1h55.

Publicités

Une réflexion au sujet de « Critique: Doctor Strange (sans spoilers) »

  1. Ping : Top/Flop 2016 | Captain Blogbuster

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s