Critique: Les Gardiens de la Galaxie-Vol 2

1488383800-image007

Avec en toile de fond l’Awesome Mixtape #2, Les Gardiens de la Galaxie Vol. 2 poursuit les aventures de l’équipe alors qu’ils traversent les confins du cosmos. Les Gardiens doivent se battre pour que leur nouvelle famille reste ensemble tandis qu’ils cherchent à percer le mystère de la véritable filiation de Star-Lord. De vieux ennemis deviennent de nouveaux alliés et des personnages appréciés des fans, issus des comics, viennent en aide à nos héros alors que l’Univers Cinématographique Marvel continue de se développer.

En 2014, le monde entier découvrait l’équipe la plus atypique de l’univers Marvel avec Les Gardiens de la Galaxie. Quand je disais à mon entourage que ce film était celui que j’attendais le plus, la réponse que j’entendais souvent: « Une équipe dans l’espace avec un arbre qui parle et un raton laveur qui aime les flingues??? C’est quoi cette c**nerie Marvellienne encore??? ». Et pourtant, James Gunn a réussi à l’impossible et a su séduire un large public avec son film. Les Gardiens de la Galaxie sont devenus un véritable phénomène de société. 3 ans plus tard, nous embarquons de nouveau au bord du « Milano » pour de nouvelles aventures. Cette suite surpasse t-elle le premier opus?

les-gardiens-de-la-galaxie-photo-tournage-gamora-nebul-star-lord-drax

Suite directe du premier film, James Gunn nous reprend les éléments qui ont fait la renommée des Gardiens de la Galaxie: un cocktail détonnant de fun, d’action et d’humour. Mais le réalisateur ne se contente pas de nous faire un copier/coller du premier opus et nous offre un film totalement différent. Dans Les Gardiens de la Galaxie, James Gunn n’avait que 2 heures pour nous présenter l’univers cosmique de Marvel, d’introduire chacun des membres qui formeront la future équipe, nous embarquer dans l’aventure et amener une nouvelle pierre d’Infinité essentielle aux plans de Thanos.

gallery-1486478520-guardians-of-the-galaxy-vol-2-rocket-and-yondu

Avec tout ces paramètres à gérer, il y avait peu de place pour le background des personnages. Maintenant qu’il est débarrassé de toutes les contraintes liées aux origin stories, James Gunn peut enfin nous en dire un peu plus sur les personnages. La paternité de Peter Quill étant l’épine dorsale de cette suite, un grand voile de mystère sera levé autour du personnage.
Le problème avec Les Gardiens de la Galaxie: vol 2, c’est que James Gunn veut  absolument que chacun de ses personnages fendent leur carapace et révèlent qui ils sont vraiment. Du coup, après un début de film assez réussi et énergique, on se retrouve avec une bonne partie du film où les personnages, à tour de rôle,  vont vider leur sac, dire ce qu’ils ont sur le cœur. Cette partie est loin d’être inintéressante mais à un impact sur le rythme et fait que la menace contre laquelle Quill et sa bande devront lutter se révèle assez tardivement. Heureusement, les petites doses d’humour et les morceaux de l’Awesome Mixtape vol 2 seront là pour nous sortir de notre torpeur.

nxn0370_cmp_v007-1096

Concernant l’action, nous avons droit à quelques bonne séquences et des passages assez stylés (mention spéciale à Yondu). L’ensemble est plutôt énergique et bien mis en scène mais j’aurai aimé avoir ce petit plus  qui aurait donné un côté épique à l’action. Étant un passionné de l’univers cosmique de Marvel, visuellement on reste dans la lignée du premier film: c’est coloré et magnifiquement retranscrit sur grand écran. On regrettera cependant que James Gunn n’explore pas un peu plus cet univers qui est vraiment riche. Néanmoins, les fans apprécieront les nombreuses références parsemées par le réalisateur.

totally-awesome-guardians-of-the-galaxy-vol-2-super-bowl-spot-social

Ayant un véritable amour pour l’ensemble de ses personnages, James Gunn arrive à gérer sa clique sans problème. Tout comme le premier film, le traitement de l’ensemble des personnages est assez équilibré, personne ne se retrouve vraiment en retrait.
Chris Pratt est toujours aussi à l’aise dans la peau de Peter Quill, idem concernant Zoe Saldana en Gamora. En revanche, j’ai trouvé la performance de Dave Bautista (Drax) légèrement inférieure à celle qu’il nous a livré dans le premier film. Il y a quelques passages où il surjoue un peu. Rocket Raccoon, le stratège de l’équipe, est toujours aussi incisif et apporte une touche d’humour à chacune de ses interventions. Michael Rooker (Yondu) et Karen Gillan (Nebula) ont une place beaucoup plus conséquente que dans le premier film.

Gotg26-1-640x337

Concernant les nouveaux, nous  avons Pom Klementieff en Mantis. Que ce soit physiquement ou dans son interprétation, l’actrice est parfaite dans le rôle. Kurt Russel hérite surement du rôle le plus important de cette suite: celui d’Ego, le père de Peter Quill. Bien que la paternité du héros change totalement par rapport aux comics, ce changement trouve parfaitement sa place dans le récit. La personnification d’Ego (qui est à la base une planète vivante) est totalement crédible tout comme Kurt Russel dans le rôle du père du héros. De plus, physiquement, on pourra trouver une très légère ressemblance entre les deux hommes.
J’ai bien évidemment gardé le meilleur pour la fin: Baby Groot! Honnêtement, après toute la hype autour de ce personnage depuis le premier film, j’avais peur que le réalisateur en face des tonnes autour de Groot. Finalement ce n’est pas le cas! Chacune des apparitions de Baby Groot est magique et nous met un sourire aux lèvres mais la gestion de ce personnage est plutôt réussie et n’éclipse pas celle de ses camarades.

Difficile de faire mieux que le premier film qui était mieux rythmé et bénéficiait de l’effet de surprise. Est ce que cette suite est pour autant un échec? Pas du tout! Nous avons droit à une excellente suite remplie d’émotions! Ce « volume 2 » est totalement différent du premier film que ce soit dans son écriture ou dans sa structure. Cette suite sert avant tout à nous apporter toutes les réponses aux questions qu’on a pu se poser lors du premier film. Avec cette seconde aventure, James Gunn nous prouve encore une fois qu’il a su saisir tout ce qui fait la particularité des Gardiens de la Galaxie dans les comics. Vivement le volume 3! Ma note: 8.5/10

Explication des scènes post-generique et toutes les références du film: c’est par ici!


Les Gardiens de la Galaxie: volume 2 est réalisé par James Gunn avec Chris Pratt, Zoe Saldana, Dave Bautista, Bradley Cooper, Vin Diesel, Karen Gillan, Michael Rooker, Pom Klementieff et Kurt Russell. Sortie: 26 avril 2017. durée: 02h16

Publicités

Une réflexion au sujet de « Critique: Les Gardiens de la Galaxie-Vol 2 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s