Critique (sans spoilers): Avengers-Infinity War

avengers-infinity-war-affiche-poster-hd-580x859

Tandis que les Avengers et leurs alliés continuent de protéger le monde de menaces trop grandes pour un seul héros, un nouveau danger émerge des ombres cosmiques. Un despote intergalactique infâme, dont le but est de rassembler les six Pierres d’Infinité, des artefacts disposant d’un pouvoir inimaginable, et de les utiliser pour imposer sa volonté tordue à l’ensemble de la réalité. Tout ce que les Avengers ont combattu conduit à ce moment – le destin de la Terre et l’existence elle-même n’ont jamais été aussi incertains.

2008-2018. 10 années durant lesquelles Marvel Studios a déroulé son plan avec Kevin Feige en guise d’architecte. 2012, première claque, premier rassemblement : Avengers. Le monde est séduit. 2015 second rassemblement : Avengers-L’Ere d’Ultron. Le monde est mitigé. Thanos, teasé en scène post-générique des deux films Avengers et  apparu en personne dans Les Gardiens de la Galaxie est toujours inactif…Et puis Marvel Studios continue de sortir ses films toujours avec autant de succès mais on sent la lassitude gagner certains. D’autres deviennent de plus en plus exigent. 2017, Spiderman Homecoming et Thor Ragnarok divisent mais le succès est toujours au rendez-vous.

2018 : Black Panther  ouvre le bal de façon phénoménale. D’ailleurs le film est encore à l’affiche pour accueillir Avengers-Infinity War et surtout Thanos, vilain de l’ombre qui se dévoile au grand jour. La promesse du vilain ultime. L’attente valait elle le coup ?

marvel-avengers-infinity-war-trailer-unpopular-opinion

Personne n’était prêt à ça. Étant un fan de Thanos depuis de longues années et notamment des comics « La Quête de Thanos » et « Le Défi de Thanos », j’ai décidé d’écrire ma critique après 2 visionnages pour plus d’objectivité. Et aussi à cause du fait qu’après le premier visionnage, il m’a fallu tout un après-midi pour m’en remettre. Avec Marvel Studios, l’inimaginable, les histoires qu’on pensait inadaptables trouve leur chemin vers le grand écran avec une facilité déconcertante.
Les frères Russo, déjà à l’origine de Captain America : The Winter Soldier (l’un des meilleurs films du studio) nous offrent surement le meilleur film de super héros de tous les temps. Mais Infinity War  n’est pas un film de super héros.  Les héros n’étaient pas au centre du « Le Defi de Thanos ». Non, Infinity War est un film de bad guy. Un film sur Thanos. Thanos en est le personnage principal. Cette affirmation est d’autant plus vraie lorsqu’on voit le message qui apparait sur l’écran après la scène post-générique.
xdjs3j5vl3amcu5dpur5

Ce que nous avons sous les yeux, c’est un savant mélange des deux comics qui ont fait la renommée du Titan fou. Thanos impose sa présence, maintient la pression sur les héros durant 02h30 et ne la relâche pas. Le rythme du film est incroyablement dense, les baisses de régime ne sont vraiment que très légères. Un véritable tour de force lorsqu’on sait que l’intrigue se développe pendant une bonne partie du film sur 4 fronts différents : celui de Thanos et celui des héros divisé en 3 groupes.

Les frères Russo parviennent également à faire cohabiter aisément l’ensemble des héros de l’univers Marvel. Une prouesse quand on voit le nombre de personnages à gérer. On retrouve la magie qu’on avait dans les yeux en découvrant pour la première fois  Captain America, Thor, Hulk et Iron Man interagir ensemble dans le premier Avengers. Nous avons droit à des combos inédits : Groot aux côtés de Captain America, Docteur Strange filant un coup de main à Starlord etc etc… Les scènes d’action prennent une dimension dantesques et épiques. Le spectacle est au rendez-vous à chaque combat. Le mot « crossover » prend tout son sens sous nos yeux. On pourra néanmoins être légèrement déçu de la gestion de l’Ordre Noir. Seul Ebony Maw et Proxima Midnight  tirent leur épingle du jeu. Corvus Glaive ne remplit pas vraiment son rôle de bras droit de Thanos. Dommage…

174_webedia-cine-news_6de_6d9_7a6a08ab7f36a763377edefd25_avengers-infinity-war-thor-ne-sera-pas-aussi-drole-que-dans-ragnarok 1412279-chris-hemsworth-dans-avengers-infinit-orig-1

L’autre raison pour laquelle cet Avengers : Infinity War est une réussite, c’est que, contrairement à Avengers : Age of Ultron où Josh Whedon s’efforçait d’approfondir les personnages (ce qui donnait une certaine lourdeur au récit), là on est dans le vif du sujet. Les frères Russo n’avaient aucune raisons de développer les personnages : Marvel Studios l’a fait durant 10 ans. Non, le seul personnage qu’on ne connaissait pas et qui a été développé durant ce film, c’est Thanos. Au risque de me répéter,  ce n’est pas un film sur les héros : c’est un film sur Thanos.
Les vilains sont le talons d’Achille de Marvel Studios. Le nombre de méchants réussi se compte sur les doigts d’une main. Le risque de décevoir avec un bad guy qu’on nous a teasé depuis 6 ans est juste énorme. La réussite l’est encore plus. Thanos est à la hauteur de son statut de «  vilain ultime » du Marvel Cinematique Universe.

vingadores-guerra-infinita-bode-na-sala-2

L’écriture du personnage est juste parfaite. Nous avons droit à un Thanos complexe, stratège et intelligent comme dans les comics. Au risque de décevoir les fans hardcore du personnage, sa psychologie est légèrement différente des comics. Je ne peux pas donner les raisons aux risques de spoiler. Mais si les véritables motivations du personnage diffèrent des comics elles n’en demeurent pas moins totalement folles. Thanos porte à merveille son surnom de Titan Fou. Ce film est fou. Sa conclusion est folle. Une conclusion qui est le résultat de 10 longues années de patience. Un temps nécessaire pour avoir l’explosion émotionnelle voulu par Kevin Feige. Un résultat traumatisant que seule les longues sagas peuvent nous offrir. La Fox avait réussi à l’atteindre avec Logan. Tenté mais en vain par DC comics dans Batman v Superman. Avengers : Infinty War a mis la barre tellement haute pour son final qu’en ressortant du film, on n’en revient toujours pas. Avengers : Infinity War est une réussite totale mais on n’était pas prêt pour ça. Bravo Marvel Studios.

L’attente valait vraiment le coup ! Avec Infinity War, Marvel Studios prouve sa supériorité sur ses concurrents. À la réalisation, les frères Russo ne se contentent pas de nous fournir le meilleur film de super héros du MCU mais le meilleur film de sa catégorie. L’attente pour la suite sera insupportable. La réussite est totale ! Ma note : 10/10.       


Avengers-Infinity War est réalisé Joe et Anthony Russo. Avec Chris Evans, Robert Downey Jr. Chris Hermsworth, Josh Brolin, Scarlett Johansson, Mark Ruffalo, Chris Pratt, Zoe Saldana, Chadwick Boseman, Anthony Mackie, Elizabeth Olsen, Dave Bautista, Tom Holland, Benedict Cumberbatch, Sebastian Stan, Karen Gilian, Paul Bettany, Don Cheadle, Danai Gurira, Pom Klementieff et Peter Dinklage. durée:02h36.

Publicités

2 réflexions au sujet de « Critique (sans spoilers): Avengers-Infinity War »

  1. Complétement d’accord avec ta critique !

    As tu prévu de faire une analyse du film et de ce que tu prédis pour la suite l’an prochain ?

    Merci beaucoup 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s