Critique: Spider-Man – New Generation

spider-man-into-the-spider-verse-poster-miles-morales

Dans un style visuel révolutionnaire, Phil Lord et Chris Miller, les créateurs de La grande aventure LEGO et de 21 Jump Street, unissent leurs exceptionnels talents pour nous offrir une vision inédite d’un nouvel Univers Spider-Man. Spider-Man : New Generation présente Miles Morales, un adolescent vivant à Brooklyn, et révèle les possibilités illimitées du Spider-Verse, un univers où plus d’un peut porter le masque…

Avec Spider-Man: New Generation (Spider-Man: Into the Spider-Verse en vo), Sony écrit une nouvelle page dans l’histoire de l’homme araignée. Il s’agit non seulement du premier film d’animation sur Spider-Man mais aussi des premier pas de Miles Morales, le Spider-Man métis, sur grand écran.
Le pari de Sony de présenter ce jeune Spider-Man au grand public (toujours attaché aux film Spider-Man de Sam Raimi) à travers un film d’animation est réussi haut la main!

spider-man-new-generation-photo-1024179

Spider-Man: New Generation dégage une fraicheur et un sentiment de légèreté grâce à ses couleurs vives et acidulées. Ce sont de véritables cases de comics animées qui défilent sous nos yeux. Le seul hic, c’est que malgré son animation si détonnante par rapport aux films de sa catégorie, on ne pourra s’empêcher de remarquer que certaines scènes sont par moment floues. De plus, la lisibilité de quelques scènes d’action est, par moment, discutable notamment lors du final qui est totalement étourdissant. Fort heureusement, la richesse du film occulte ces petits points négatifs.

7795021929_gwen-stacy-en-compagnie-des-differents-spider-man-de-spider-man-new-generation

Le scénario, bien que basique, parvient quand même à nous tenir en haleine grâce à un rythme maitrisé et de l’humour plutôt bien dosé qui fonctionne à chaque fois.
« Spider-verse » oblige, l’origin story de Miles Morales diffère un peu des comics mais en suit quand même les grandes lignes. Le public qui connait par cœur l’histoire de Peter Parker n’aura pas de sensation de « déjà vu » avec Miles Morales.
Puisqu’on parle de Peter Parker, certains pourront être un peu déstabilisé (du moins, au début) par cette version animée qui nous le présente un peu comme un loser. Encore un moyen de surprendre le public qui ne sera pas en reste en découvrant toute une galerie de personnages: Spider-Gwen, le Spider-Man Noir (le Spider-Man des années 30), Peter Porker (le spider-cochon) et Peni Parker (une jeune japonaise accompagnée d’un spider-mecha). Idem, côté vilain où du beau monde se bouscule au portillon le tout chapeauté par un Wilson Fisk plutôt convaincant.
5864741

Reussite totale pour Spider-Man: New Generation. Nous découvrons les débuts de Miles Morales qui nous embarque dans un monde aux possibilités infinies grâce à un spider-verse qui ne nous a dévoilé qu’un aperçu de son potentiel. Il y a clairement de la place pour une suite qui pourra nous amener encore plus de personnages inédits et suivre la progression de Miles Morales dans sa carrière de super héros. On en redemande! Ma note: 9/10.
P.S: le film comporte une scène post-générique totalement délirante!


Spider-Man: New Generation est réalisé par Bob Persichetti, Rodney Rothman et Peter Ramsey. Casting vocal (v.o) avec Shameik Moore, Mahershala Ali, Halee Steinfeld, Jake Johnson et Liev Schreiber,

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s